Vite, prends conscience ! ... que ça ne va pas durer.

07/03/2012 16:45

Ils se déchirent les uns les autres, ils s'entretuent à coup de mitraillette ! Les coup de feux brûlent les vies, qui ne peuvent résister plus longtemps qu'un bout de tissu flambant. Tout s’effiloche, mais la violence des hommes se fait rage, se fait désespoir. Dieu à beaucoup de travail ce soir, des milliers d'âmes à recevoir.

Et quand la femme se fera veuve... l'homme qu'elle aime, à qui elle fait confiance, dont elle connait parfaitement chaque mimique, chaque attitude... va disparaître. Ils ont tant partagé ensemble qu'ils se connaissent par cœur, et ils s'abandonnent à l'amour sans crainte, car ils pensent passer le reste de leur vie côte à côte, parce qu'ils aiment la beauté de leur partenaire. Ils ont ainsi trouvé sens à la vie, et cela passe par ce double tant chéris.

Et lorsque la tendresse se fait charnelle... cette fougue insatiable les réunit dans l’élan de vie. Enlacés dans les bras l'un de l'autre, dans cette danse des corps qui vient du fond des âges, avec mille caresse qui fond monter l'ivresse...

Mais tout cela maintenant est à jamais terminé. C'est la mort qui les a séparés. Un cœur s'échappe et tue deux vies, parce que la veuve ne pourra survivre à cette perte. Elle finira ses jours dans la mélancolie et le regret de l'être décédé. Les saisons défileront ridant peu à peu la jeunesse, fatiguant peu à peu l'allégresse. Puis elle cessera de pleurer et rejoindra un lieu où règne la mort : où les survivants passent en errance, et où d'autres se décomposent en silence.

En quelques décennies la vie trépasse, on ouvre de grands yeux sur le monde, on a à peine le temps d'apprivoiser la vie et de lui sourire... puis on se retrouve dans un cimetière, une frontière sur l'inconnu. Est ce possible de voyager en sérénité ? Y-a-t-il un Père pour nous tendre la main ?

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode