Tourbillon

29/01/2012 23:07

Le vent balaye tout sur son passage, la cendre de nos cigarettes, les sourires de nos visages. Il est froid et me glace les veines, mon cœur gèle, ma vitalité s’amenuise. Les feuilles des arbres s’envolent et s’écrasent à terre... j’ai l’impression d’être une feuille moi aussi, de m’écraser, d’être piétinée, de dépérir.

Emportée par le vent je tourbillonne dans les airs et cherche désespérément une branche à laquelle me raccrocher, pour pouvoir re-goutter à la sève et me nourrir du soleil, des autres feuilles, des autres branches, du tronc qui me tiendrait fermement. Seulement je ne vois plus l’arbre, seul me reste ce tourbillon de solitude amère.

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode